Un guide réfléchi pour cadeaux attentionnés
par COS et The School of Life

Pour célébrer le lancement de notre collection de cadeaux, nous nous sommes associés à The School of Life afin de créer un guide alternatif pour la sélection de cadeaux festifs.

The School of Life se consacrent au développement de nouvelles idées pour la vie de tous les jours, et, à travers la philosophie, la psychologie et la théorie culturelle, explorent différentes manières de vivre plus judicieusement. Nous leur avons donc demandé de réfléchir sur le processus de réflexion entourant la sélection, l’offre et la réception de présents. Le résultat : un guide moderne nous permettant de naviguer les joies (et les difficultés) du choix du cadeau parfait…

 


 

Choisir ses cadeaux de façon judicieuse

Il est relativement facile de choisir un cadeau pour enfant : après tout, ils nous rappellent fréquemment tout ce dont ils ont envie. Choisir un présent pour adulte peut cependant être douloureusement difficile, même pour une personne que l’on connaît très bien. Pour un adulte, nous faisons face à un vrai casse-tête : nous devons choisir parmi plusieurs choses qu’ils pourraient acquérir eux-mêmes, qu’ils apprécieront, mais qu’ils ne se sont toujours pas procurées. Nous nous demandons probablement pourquoi ils ne se sont pas déjà offert ce qu’ils désirent. Par manque de temps? Ou peut-être ne se pensent-ils pas méritant de quelque chose d’aussi beau : le pull de fin cachemire ou le magnifique saladier sont plus luxueux que ce qu’ils n’oseraient se permettre pour eux-mêmes.

Mais derrière les meilleurs cadeaux se cachent habituellement des raisons beaucoup plus profondes. Souvent il s’agit d’avoir identifié un besoin latent du destinataire qu’ils n’ont probablement pas immédiatement détecté. Il pourrait s’agir d’un cours de cuisine, ou d’un bonnet orange éclatant pour le cadre sous pression, ou encore d’un saut en parachute pour un ami qui n’aime pas prendre de risques. Dans la sélection judicieuse d’un cadeau, le donateur accompli quelque chose de très rare : il révèle quelque chose au destinataire à propos de lui-même qui lui est parfois inconnu, même si cette découverte devient parfois évidente en rétrospective. Un cadeau réfléchi est bien plus qu’une paire de chaussettes : il représente une révélation de connaissance de soi.

 

Encourager à l’aide de nos cadeaux

Un cadeau bien choisi encourage, même s’il ne le fait pas toujours de manière explicite. Un carnet de note élégant pourrait inspirer l’introspection, ou l’expression d’idées créatives. Une assiette à gâteau en forme de pingouin risque de déclencher un éclat de rire, ou au moins un moment de relâche du sérieux habituel. Une jolie tasse de céramique pourrait faire réfléchir sur les virtus du calme et de la simplicité dans nos vies : en la tenant, peut-être nous arrêterons-nous un peu plus longtemps entre chaque gorgée pour réfléchir aux manières d’alléger nos journées, ou de devenir plus modérés, moins critiques, moins occupés…

Le cadeau qui encourage flatte : pas par manque de sincérité, mais de la même manière qu’un parent flatte un enfant. Le parent affirme à son enfant qu’il est bon et adorable (souvent, et particulièrement lorsqu’il ne l’est pas), car il sait que si répété assez de fois, l’enfant viendra à y croire et pourrait même commencer à agir en conséquence. Le même principe d’encouragement subtil et aimable est souvent impliqué dans l’action d’offrir un cadeau. Un cadeau réellement réfléchi démontre à nos proches que nous chérissons non seulement qui ils sont, mais également qui ils pourraient un jour devenir.

 

Les cadeaux aident à se rappeler des choses réellement importantes

Les meilleurs cadeaux servent d’artefacts : ils nous aident à enregistrer les vérités de notre vie. Perdre le premier jouet d’un enfant ou une bague de mariage (même si celle-ci est couverte par une assurance) est déchirant car la signification de ces objets originaux excède leur valeur monétaire. Ils ne peuvent simplement être remplacés par une simple copie.

À travers la conservation de cadeaux qui nous sont précieux, nous tentons de combattre une faiblesse bien humaine : notre tendance à oublier.

Telles de miniatures machines à voyager dans le temps, les cadeaux que nous recevons nous rappellent des idées importantes ou des pensées parfois difficiles à garder en tête. Ils nous donnent un souvenir à revisiter même si la personne qui nous l’a offert n’est pas présente, ou encore après qu’elle nous ait quitté.

Il est tout à fait naturel de perdre des amis de vue, ou encore que les évènements importants de notre vie s’estompent lentement de notre mémoire. À travers certains cadeaux, il est souvent possible de retrouver et de renouveler non seulement notre amitié avec de vieux amis, mais également certaines parties importantes de nous-même. Peu importe les changements survenus à travers les années, il y a certaines vérités que nous connaissions étant plus jeunes (ou que d’anciens amis savaient à notre propos) que nous tendons à oublier, et dont il fait souvent chaud au cœur de se souvenir.

 

Offrir sans attendre en retour

Il est souvent facile de se sentir vexé par le manque de signes d’appréciation lorsque l’on offre un cadeau, mais en fait, le seul réel cadeau est celui qui n’attend rien en retour. Il ne génère aucun sentiment d’obligation chez le destinataire, et n’exige même pas de geste de gratitude (rappelons-nous des moments d’agonie lorsque, enfant, nos parents nous forçaient à composer des notes de remerciement pour des jouets que l’on aurait préféré ne pas recevoir).

Ceci recèle une vérité encore plus profonde. Étant enfants, nos parents nous donnaient souvent sans rien attendre en retour. Mettant leurs propres priorités de côté, ils souriaient de manière réconfortante, cachant leur peur. Ils nous encourageaient lorsque nos efforts n’avaient rien de remarquable. La plupart d’entre nous n’ont jamais remarqué ces signes de tendresse, ou encore l’expression de leur reconnaissance n’était pas attendue, et n’ont probablement jamais remarqué l’aide qui leur était apportée. Éventuellement, nous comprenons, mais seulement quelques années plus tard, souvent alors qu’il est trop tard pour dire merci ou pour retourner la pareille.

Un signe de maturité profonde est d’offrir sans attendre en retour. Ce faisant, nous offrons au destinataire quelque chose d’encore plus riche : la liberté de réagir comme ils le souhaitent – ou encore de ne pas réagir du tout!

 

Éviter d’être maladroit lorsque l’on reçoit un cadeau étrange

Il est extrêmement inconfortable de voir le cadeau que l’on vient d’offrir être analysé, et non simplement reçu. L’évaluateur demande : à quoi sert ce cadeau, vraiment? Ils inspectent le cadeau minutieusement, recherchant désespérément la civilité appropriée, ou encore ils sourient sans établir de contact visuel. Peut-être répètent-ils une fois de trop comme ils apprécient le cadeau, ou avec un ton de voix plus élevé qu’à l’habitude. Réalisant notre gaffe, nous nous sentons tout à coup plus petit. Nous nous trouvons soudain déprimé d’avoir fait un si mauvais choix – celui-ci nous est soudain apparent, comment avoir fait une telle erreur?

Au contraire, le destinataire avisé apprécie l’action de donner au-delà du cadeau reçu. Il établit le lien entre le cadeau et sa propre relation avec le donateur – il en perçoit la réelle signification. Il apprécie comme il a dû être difficile de trouver un vase s’agençant parfaitement à la tapisserie de son salon. Il déballe un livre et se rappelle les fous rires devant le film visionné au cinéma. Il est important de ne pas se sentir contrarié par un cadeau semblant à prime abord bizarre ou étrange : à leur cœur se trouve souvent un message tendre et précieux. Même à travers les cadeaux singuliers ou inappropriés, nous tentons de dire quelque chose d’important : je souhaite te rendre heureux, même si je ne sais pas toujours comment m’y prendre.

 

Attacher une valeur à un cadeau

Si nous nous penchons exclusivement sur la valeur matérielle d’un cadeau, sa qualité aux yeux du destinataire est déterminée par son prix. Ceci a mené quelques économistes à conclure que l’action d’offrir un cadeau est complètement irrationnel car destructrice de valeur. Après tout, si chacun d’entre nous connaît ses propres besoins mieux que quiconque, n’est-il pas plus logique de simplement offrir de l’argent en cadeau?

D’un autre côté, certains puristes estiment qu’offrir des cadeaux est un acte consumériste, que les possessions matérielles ne sont pas nécessaires, que tout ce dont nous avons vraiment besoin sont l’amour, l’amitié, le respect…

Les deux côtés n’ont pas tout à fait tort, mais il existe une troisième perspective : les cadeaux peuvent symboliser de manière plutôt élégante les vérités importantes, mais parfois intangibles, de nos vies. Les œuvres d’art tentent de capturer les idées et idéaux qui nous sont précieux sous forme visuelle, afin qu’ils nous deviennent palpables. D’une manière similaire, un cadeau peut représenter sous forme physique les idées que nous souhaitons exprimer envers nos proches, mais qui sont souvent difficiles à formuler. Les meilleurs cadeaux accomplissent quelque chose de magnifique : ils transforment nos souhaits les plus chers en quelque chose d’un peu plus réel dans notre vie de tous les jours.

Soyez parmi les premiers informés

Inscrivez-vous à notre infolettre pour être parmi les premiers informés de nos nouvelles collections, nos offres spéciales et nos événements dans une boutique près de chez vous.

Merci

Vous êtes maintenant abonné à l'infolettre de COS. Nous communiquerons avec vous sous peu!

Nos magasins au Canada ont commencé à rouvrir. Apprenez-en plus sur nos mesures de sécurité en boutique.